Loading...
fr

Blog de bibliotheque

Le fabuleux destin d'une vache
qui ne voulait pas finir en steack haché

de David Safier

Mis à part l'infidélité de son taureau, Champion, Lolle, une vache laitière, mène une vie tranquille dans un pré du nord de l'Allemagne. Jusqu'au jour où elle apprend de la gueule de Giacomo, un chat errant qu'elle a sauvé de la noyade, que le fermier a décidé de vendre le troupeau de bovins pour régler ses dettes. Afin d'éviter de finir entre deux tranches de pain, Lolle, maligne comme un singe, décide de s'enfuir avec ses amis pour rejoindre le pays où les vaches sont sacrées, l'Inde ! Mais Old Dog, le chien sanguinaire du fermier, a bien l'intention de les en empêcher et de croquer cette sacrée vache ! Débute alors pour Lolle et ses amis un périlleux voyage qui les conduit de l'autre côté de l'Atlantique, de New York à l'Ouest américain, territoire des bisons, jusqu'aux contreforts de l'Himalaya, dans l'antre du yéti...    

____________________

Le village évanoui

de Bernard Quiriny

Un beau matin de septembre, les habitants de Châtillon-en-Bierre se retrouvent confrontés à un curieux phénomène : il leur devient soudain impossible de quitter leur village. Les routes n'aboutissent plus nulle part, tout comme les coups de téléphone et les e-mails. Après la sidération du début, il faut très vite affronter des questions pratiques (comment manger, se soigner, etc), puis des questions métaphysiques. Les Châtillonnais sont-ils désormais seuls dans l'univers ? Est-ce un signe de Dieu ? Jouant de situations tantôt cocasses, tantôt tragiques, Bernard Quiriny signe une savoureuse fable sur la démondialisation doublée d'une interrogation sur le sens de l'existence.

____________________

Khadija

de Marek Halter

Après le succès de sa trilogie La Bible au féminin, Marek Halter nous raconte Les Femmes de l'Islam.
Le premier volet de cette magnifique épopée romanesque rend hommage à Khadija, la première épouse de Muhammad.

La naissance de l'islam, c'est d abord l'histoire d'une femme, Khadija, la première épouse de Muhammad ibn Abdallâh. Si Khadija n'avait pas dit : « Moi je crois », l'aventure musulmane n'aurait jamais commencé.
Khadija, prospère femme d'affaires, est veuve. Pour conserver sa place au sein de la communauté des riches marchands de La Mecque, elle doit se remarier. Contre toute attente, son choix se porte sur un homme pauvre, inconnu et illettré : Muhammad ibn Abdallah. Mais il est de douze ans son cadet, elle est très amoureuse et craint le ridicule. Pourtant, son cœur a bien choisi. Muhammad ne voit pas l'âge de Khadija, il voit sa beauté et son intelligence. Il sait qu'elle est celle qu'il pourra chérir et révérer, et dont il obtiendra amour et respect. En dix ans de bonheur, le couple s'affirme dans la société mecquoise. Khadija s'impose comme une femme d'exception, tandis que la modération et la sagesse de Muhammad conquièrent les puissants. La naissance de trois filles et d'un fils les comble. Mais, soudain, la chance tourne. La peste s'abat sur La Mecque. Alors que Muhammad mène une caravane vers la Syrie, Khadija fait preuve d'un courage et d'une force inouïs afin de sauver la population. Puis, au retour de Muhammad, des pluies torrentielles s'abattent sur la ville et leur fils unique meurt. Cette série de tragédies annonce-t-elle des temps nouveaux ?
Muhammad se renferme et s'isole dans le désert. Là, un ange, l'ange Gabriel, lui transmet les paroles du Dieu Unique. Il croit devenir fou, il a peur. Khadija, elle, pressent qu il s'agit là d'un grand événement. Elle l'encourage et fait venir des scribes pour immortaliser ces paroles mémorisées par Muhammad, posant ainsi les fondements sur lesquels le Prophète bâtira l'une des plus formidables aventures religieuses du monde. Une aventure passionnante qu'aujourd hui, quinze siècles plus tard, plus d'un milliard d'individus vénèrent comme « leur histoire ». Mais bientôt Muhammad est persécuté, et Khadija, vieillissante, doit se battre pour le défendre.

Le deuxième volet de la trilogie rendra hommage à Fatima, sa plus jeune fille, la guerrière, et son principal soutien. Sans elle, Muhammad n'aurait pu imposer l'islam dans la péninsule arabique.

Le troisième tome sera consacré à Aïcha, sa jeune épouse, sa « bien-aimée », qui a fidèlement retranscrit les paroles de Muhammad, donnant ainsi naissance à la sunna, tradition sur laquelle s'appuie aujourd'hui la majorité des musulmans.

____________________

Elle marchait sur une fil

de Philippe Delerm

A cinquante ans, Marie se retrouve seule. Telle la marée montante, la vie a effacé la trace de ses pas. Un autre chemin reste à inventer. La rencontre d'un groupe de jeunes comédiens lui ouvre de nouveaux horizons : elle montera avec eux le spectacle qu'elle avait imaginé pour son fils. Mais le rêve peut tourner à la tragédie. Les parents doivent-ils influencer le devenir de leurs enfants ? Que reste-t-il à créer lorsqu'on entame la seconde partie de sa vie ? Dans ce roman poignant qui oscille entre la Bretagne et Paris, Philippe Delerm aborde ces sujets pour la première fois, traçant le portrait fragile d'une femme en équilibre sur le fil de sa vie.

____________________

Expo 58

de Jonathan Coe

Londres, 1958. Thomas Foley dispose d'une certaine ancienneté au ministère de l'Information quand on vient lui proposer de participer à un événement historique, l'Exposition universelle, qui doit se tenir cette année-là à Bruxelles. Il devra y superviser la construction du Pavillon britannique et veiller à la bonne tenue d'un pub, Le Britannia, censé incarner la culture de son pays. Le jeune Foley, alors qu'il vient de devenir père, est séduit par cette proposition exotique, et Sylvia, son épouse, ne voit pas son départ d'un très bon oeil. Elle fera toutefois bonne figure, et la correspondance qu'ils échangeront viendra entrecouper le récit des nombreuses péripéties qui attendent notre héros au pays du roi Baudouin, où il est très vite rejoint par de savoureux personnages : Chersky, un journaliste russe qui pose des questions à la manière du KGB, Tony, le scientifique anglais responsable d'une machine, la ZETA, qui pourrait faire avancer la technologie du nucléaire, Anneke, enfin, l'hôtesse belge qui va devenir sa garde rapprochée... Coe embarque le lecteur dans une histoire pleine de rebondissements, sans que jamais la tension ne retombe ou que le ridicule ne l'emporte. Sous la forme d'une parodie de roman d'espionnage, il médite sur le sens de nos existences et dresse le portrait d'un monde disparu, l'Angleterre des années 1950, une société tiraillée entre une certaine attirance pour la liberté que semble offrir la modernité et un attachement viscéral aux convenances et aux traditions en place.

____________________

Tout l'amour de nos pères

de Christian Signol

Pour garder la mémoire de leurs aïeux, quatre descendants d'une même famille, les Marsac, vont prendre la plume. Chacun témoigne de l'âpre combat pour conserver le « Grand Castel », domaine au cœur de la Dordogne, malgré les tragédies qui ont tourmenté l'Histoire de France, depuis la Révolution jusqu'à la guerre d'Algérie apparaîtront ainsi Napoléon, Louis XVIII, Charles X, Napoléon III, jusqu à Charles de Gaulle.

C'est Pierre, enfant trouvé et adopté dans une famille de propriétaire terrien, qui confie le premier le récit de sa vie. Albine, Aurélien et Ludivine reprendront son journal. Ils ont en héritage un fort patriotisme qui les poussera sur les champs de batailles. Les narrateurs meurent et laissent leur place à d'autres. Portés aussi par l'amour de leur prochain, ils se formeront à la médecine, luttant contre l'ignorance, les préjugés, la malnutrition, les problèmes d'hygiène et la dureté des mœurs d'antan.

Quatre voix vibrantes, quatre destins hors du commun, seul demeure le Grand Castel auquel tous sont viscéralement attachés, malgré la marche des siècles qui va bouleverser les mœurs et les mentalités d'une France jusque-là figée dans le temps.

Catalogue 2019-2020

liste activité

Heures Ouverture MJC

MJC - CIS
91 rue Aimé Ramond
11000 Carcassonne

Fermée le Matin

Après midi

du Lundi au Samedi
de 13h30 à 19h

Soirée
(entrée par la porte de la Cafet')

du Lundi au Samedi
de 19h à 23h
(fermeture avant 23h possible)

Contact
Tel : 04.68.111.700
Fax : 04.68.111.709
mjc@carca.org

liste activité

Les Rubriques

Cie du Hérisson

ME BARMAN & YOU KULELE

La MJC aussi a son barde gaulois. Hélas, ce n'est un secret pour personne, le barman chante... et pas depuis hier. Toujours est-il que la guitare ne lui suffit plus, il s'accompagne désormais d'un ukulélé et c'est parfois difficile de se faire servir un café.
Pour cafeter un peu, je dirais qu'il est en train de pourrir la boîte à mp3 de nos zigues avec ses oeuvres... la preuve est ici.

Pourquoi garderions nous pour nous seuls ces trésors qui font de notre cafette un endroit si spécial, toujours vide, parfois calme, voire accueillant, où le service est non garanti mais assuré par un peintre musicien.